aimer jésus
aimer jesus
jésus christ dieu existe t il
Jesus
bible
islam
jesus
christianisme

Paroles de Cœur
Toi qui cherche la vérité
Dieu vous aime ?
Histoire du christianisme
La chronologie de l'église
Paul de tarse
L'influence païenne
Les conciles œcuméniques
 Sectes et hérésies
le coran parle aux chrétiens
Oh gens du livre !!
Histoire de Jésus dans le coran
Jésus, un Dieu ou un prophète?
Jésus, fils de Dieu ?
La trinité
 Jésus crucifié??
 Le péché et la rédemption
 La voie du paradis
La trinité
L'histoire de la trinité
 12 arguments contre la trinité
Réfutation logique de la trinité
 Réfutation par paroles du christ
Le saint esprit
Ce qu'en dit l'islam
Jésus: divin?
 La bible : jésus n'est pas Dieu
 Les fils de Dieu dans la bible
 Les passages interprétés
 Et les miracles?
 Questions logiques
Ce qu'en dit l'islam
La bible :Parole de dieu?
Qui a écrit les Evangiles ?
L'altération des manuscrits
Les manuscrits de la bible
Une parole inspirée ?
Catholique ou protestante
Les livres perdus de la bible
 Contradictions dans la bible
 Erreurs dans la bible
 Altérations dans la bible
 Réponse aux allégations
Ce que dit le coran
Jésus fut il crucifié
Les récits divergeant
 Qui fut crucifié?
messie témoignage de manuscrits
 La dogme du péché Original
Le péché et le salut en islam
Missionnaires reconvertis
 L'Abbé jean marie Duchemin
 Pasteur Yussuf Estes
Prédicateur  Wadie Ahmed
Ali ramadan Najil
 Sylie 
Martina habib
jésus Un jeune Kabyle
Autres
L'évangile de Barnabas
Qui est Barnabé
 Texte intégral de l'évangile
 Réponse aux accusations
Ceci est la vérité
Un vrai prophète selon la bible
 Les miracles du coran1
 Les miracles du coran2
 Les miracles du prophète
 Prédictions réalisées
 Mohammed dans la bible
 Les valeurs du prophète
 L'expansion de l'islam
Réponse Aux Désinformations
Désinformations sur le coran
Désinformations sur le prophète
Islam et terrorisme
La femme en islam
La legislation en islam

Secrours Islamique

 
  Document sans titre
Allah ; UN SEUL OU TROIS ?
Le Saint-Esprit dans la bible.



Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux


Le Saint-Esprit est la troisième partie de la sainte trinité chez les chrétiens, qui est ce donc le Saint-Esprit ? Et quels sont les arguments que présentent les chrétiens pour lui attribuer la nature divine ?

En l’an 381 A-Jc , et par ordre de l’empereur Théodose , le concile de Constantinople fut organisé pour analyser et critiquer ce que dit l’évêque Macedonius  , le père arien de l’église de Constantinople  ; qui nia la divinité du Saint-Esprit, il affirmait la même chose que les écritures concernant le Saint-Esprit : « le Saint-Esprit est un œuvre de Dieu étendu dans l’univers, et il n’est pas une personne divine séparée du père et du fils » et il disait encore : « il (le Saint-Esprit) est comme toute créature » et il le voyait comme tout ange.

Le concile a réuni 150 évêques ,ils décidaient de rejeter Macedonius  et de le dispenser de toute ses fonctions ecclésiastiques ; et ils prirent l’une des plus importantes décisions du conciles ; celle de diviniser le Saint-Esprit ; en le considérant le complément de la sainte trinité , et ils disaient : « pour nous le Saint-Esprit n’est pas autre que l’esprit de Dieu, et Dieu n’est pas autre chose que son esprit, et si on dit que le Saint-Esprit fut créé, alors on a bien dit que Dieu fut créer ».

Les chrétiens se basent sur l’évangile de jean (4 :24) pour diviniser le Saint-Esprit : « Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l'adorent l'adorent en esprit et en vérité. » Comme ils le voient l’esprit au début du livre de la genèse (1 :1-2) : «Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. La terre était informe et vide : il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. » Et beaucoup d’autres passages parlant sur l’esprit, ou l’esprit de Dieu, ou l’esprit saint.

Un trinitaire ,Le diacre Yacine manssour ( un diacre copte) affirme par exemple : « le Saint-Esprit est le Dieu éternel, c’est lui l’existant depuis le commencement avant la création, et c’est lui-même le créateur de toute chose, qui est capable de réaliser toute chose ; le présent à n’importe quel endroit, l’éternel illimité ».


Réfutation DES ARGUMENTS chrétiens DE LA DIVINITE DU Saint-Esprit:

Le mot saint esprit dans la bible

Il est important de dire que le Saint-Esprit dans la bible, est parmi les termes bibliques les plus énigmatiques, mais dans tout les cas ; il est incompatible avec le sens exposé au concile de Constantinople, car on trouve ce terme dans la bible, donnant plusieurs sens :

  1. l’esprit, qui est la matière de la vie, par exemple ce qui est dit dans le livre de la genèse (6 :3) : « Alors l'Éternel dit : Mon esprit ne restera pas à toujours dans l'homme, car l'homme n'est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans. »

Et il disait d’Adam, Gn (2 :7) : « L'Éternel Dieu forma l'homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'homme devint un être vivant ».


  1. la révélation que portent les anges, par exemple au Mc (12 :36) : « David lui-même, animé par l'Esprit Saint, a dit : Le Seigneur a dit à mon Seigneur : Assieds-toi à ma droite, Jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied. »

Et aussi Lc (1 :67) : « Zacharie, son père, fut rempli du Saint Esprit, et il prophétisa, en ces mots… » Et Ac (1 :16) : « Hommes frères, il fallait que s'accomplît ce que le Saint Esprit, dans l'Écriture, a annoncé d'avance, par la bouche de David, au sujet de Judas, qui a été le guide de ceux qui ont saisi Jésus. », Et Dieu avait appeler les prophètes et aussi leurs révélations par le Saint-Esprit ; il disait en blâmant les israélites, Ac (7 :51) : «  Hommes au cou raide, incirconcis de coeur et d'oreilles ! Vous vous opposez toujours au Saint Esprit. Ce que vos pères ont été, vous l'êtes aussi. »

  1. le même terme (Saint-Esprit) désigne aussi les dons de Dieu ,tel que l’aide et l'intelligence et le grand savoir que Dieu pourrait donner à des personnes qui ne sont pas prophètes, cela pourrait être par l'intermédiaire des anges ou autres; par exemple la demande de pharaon à ses esclaves , lorsqu’il cherchait un homme digne de savoir et d'intelligence ,Gn (41 :38) : « Et Pharaon dit à ses serviteurs : Trouverions-nous un homme comme celui-ci, ayant en lui l'esprit de Dieu ? » ,

et aussi Luc (2 :25) : « Et voici, il y avait à Jérusalem un homme appelé Siméon. Cet homme était juste et pieux, il attendait la consolation d'Israël, et l'Esprit Saint était sur lui. » ce même esprit saint a aider les disciples dans le cinquantième jour, Actes (2 :4) : « Et ils furent tous remplis du Saint Esprit, et se mirent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer. » ce qui est d’accord avec les paroles d’Aggée (2 :5) : « Je reste fidèle à l'alliance que j'ai faite avec vous Quand vous sortîtes de l'Égypte, Et mon esprit est au milieu de vous ; Ne craignez pas ! »

  1. les vents torrentiels, par exemple ce que dit la torah en décrivant le vent destructeur, Is (40 :7) : «  L'herbe sèche, la fleur tombe, Quand le vent de l'Éternel souffle dessus. -Certainement le peuple est comme l'herbe… » et c’est le même contexte que rapporte l’introduction du livre de la genèse : « Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. La terre était informe et vide : il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. » et à travers sa traduction, il y a une inexactitude qui a provoqué une mauvaise compréhension ou interprétation du terme ; donc le texte -d’après ce que rapporte le savant Spinoza, d’après les exégètes juifs- nous dit clairement que ces grands vents sont venus par l’ordre de Dieu, et elle a détruit les ténèbres profonde de la terre.

Et l’ajout de l’esprit de Dieu dans ces deux textes, est un ajout de gloire et de grand honneur, et non pas pour une divinisation ; comme on trouve dans les psaumes (36 :6) : «  Ta justice est comme les montagnes de Dieu… » Si on suit le raisonnement des trinitaires , les montagnes devraient donc aussi être divinisées car elles sont dites : « montagnes de Dieu » .

Toutefois , les sens du saint esprit qu'on vient de citer ne conviennent  pas aux  trinitaires qui n'acceptent pas que ce soit juste une force, une influence, ou un ange de Dieu ; l'un d'eux affirme  : « le Saint-Esprit c’est la troisième personne de la sainte trinité, et il n’est pas juste une influence , ou une désignation , ou une force ; mais plutôt c’est un véritable corps ; et une personne vivante, et une personne vivante , et une partie divine unique, mais non séparée, et il est union divine autre que la divinité du père et autre aussi que la divinité du fils ; il a la même place qu’eux dans la royauté et le titre de noblesse ; et il est associé avec eux dans un seul noyau unique et dans une seule divinité unique ».et par conséquent cette personne dont ils parlent ne serait pas pas un des anges ; mais plutôt c’est une des trois parties qui forme la prétendue trinité divine de Dieu .


Dans d’autres passages on comprend l’incarnation du Saint-Esprit ; tel que sa descente sur le messie lorsqu’il priait, sous la forme d’un colombe Lc (3 :22) : «  et le Saint Esprit descendit sur lui sous une forme corporelle, comme une colombe. Et une voix fit entendre du ciel ces paroles : Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi j'ai mis toute mon affection. » cette colombe était elle un Dieu ?

Et une autre fois, il est apparu sous forme de langues de feu, c’était lorsqu’il s’était incarné sur les disciples le cinquantième jour Ac (2 :1-4) : « Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu. Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d'eux. Et ils furent tous remplis du Saint Esprit, et se mirent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer. »

Le saint esprit : l'ange Gabriel

Les chrétiens ferment les yeux devant les passages déclarant clairement , que le Saint-Esprit n’était que l’archange Gabriel -paix sur lui- ou d’autres anges ; l’esprit venait a corneille et pierre , et c’était un ange Ac (10 :19-22) :  «  Et comme Pierre était à réfléchir sur la vision, l'Esprit lui dit : Voici, trois hommes te demandent ; lève-toi, descends, et pars avec eux sans hésiter, car c'est moi qui les ai envoyés. Pierre donc descendit, et il dit à ces hommes : Voici, je suis celui que vous cherchez ; quel est le motif qui vous amène ? Ils répondirent : Corneille, centenier, homme juste et craignant Dieu, et de qui toute la nation des Juifs rend un bon témoignage, a été divinement averti par un saint ange de te faire venir dans sa maison et d'entendre tes paroles. » le saint ange est lui-même l’esprit qui a parler à pierre, et c’est lui aussi qui a demander à corneille d’envoyer ses hommes à pierre.

Sachant que l’ange ennemi des israélites, est Gabriel, c’est lui le Saint-Esprit qui sauva les fils D'Israël maintes fois, mais lorsqu’ils insistaient sur leurs apostasie, il les a méprisé, et il s’est retourné contre eux, et de vint leur ennemi, Isaïe dit : « Il avait dit : Certainement ils sont mon peuple, Des enfants qui ne seront pas infidèles ! Et il a été pour eux un sauveur. Dans toutes leurs détresses ils n'ont pas été sans secours, Et l'ange qui est devant sa face les a sauvés ; Il les a lui-même rachetés, dans son amour et sa miséricorde, Et constamment il les a soutenus et portés, aux anciens jours. Mais ils ont été rebelles, ils ont attristé son esprit saint ; Et il est devenu leur ennemi, il a combattu contre eux. »

Les anges dits esprits de Dieu

Et l’esprit de Dieu n’est pas un nom spécifié pour Gabriel, mais plutôt sur d’autres anges, Ac (5 :6) : «  Et je vis, au milieu du trône et des quatre êtres vivants et au milieu des vieillards, un agneau qui était là comme immolé. Il avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre. » Cependant, les esprits que voyait jean n’étaient pas des dieux, sinon la trinité allait devenir divinité !!!

On trouve les passages parlant sur les sept esprits de Dieu en double répétitivité dans le livre d’apocalypse, lorsqu’il dit en Ap (4 :5) : « Du trône sortent des éclairs, des voix et des tonnerres. Devant le trône brûlent sept lampes ardentes, qui sont les sept esprits de Dieu. » Et il dit encore : « Écris à l'ange de l'Église de Sardes : Voici ce que dit celui qui a les sept esprits de Dieu et les sept étoiles : Je connais tes œuvres. Je sais que tu passes pour être vivant, et tu es mort. »

Le Saint-Esprit n’est pas un Dieu, et s’il était un Dieu, il pourrait alors être indépendant dans ses actes, mais ce n’est pas le cas, pierre dit en 2P (1 :21) : « car ce n'est pas par une volonté d'homme qu'une prophétie a jamais été apportée, mais c'est poussés par le Saint Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu. » donc si le Saint-Esprit est un Dieu égale au créateur sur toute dimensions, il pourrait alors pousser les gens à parler de ses propre paroles.

Et ce qu’il rejette sa divinité aussi, c’est que les textes le présentent autant qu’un don de Dieu pour ses gens humbles et dignes, comme il disait le messie en Lc (11 :13) : « Si donc, méchants comme vous l'êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint Esprit à ceux qui le lui demandent. »

L'argument des chrétiens

Quand à l’argument auquel s'accrochent les chrétiens pour diviniser le Saint-Esprit dans jean (4 :24) : «  Dieu est Esprit » ce que voulait dire jean, c’est que Dieu est esprit, c’est-à-dire invisible, c’est qu’il n’est pas un corps matériel formé de chair et d’os, et c'est ce que Luc (24 :39) confirme  : « un esprit n'a ni chair ni os» .

Conclusion

Ainsi les chercheurs voient bien que le Saint-Esprit n’est pas un Dieu ,et que la trinité n’est qu’une formulation humaine issue des conciles, se basant uniquement sur les désirs des pères et des évêques, sans aucune preuve ou argument qui puisse prouver ce dogme, ce dogme que nul prophète ne connaissait avant, ni le messie ne l’a dit, ni les apôtres ne l’ont admis.

Et bien dit ce que rapporte l’encyclopédie catholique moderne : « La formulation d’un seul Dieu en trois personne, n’est admettait, et n’était possible dans la vie des chrétiens, et ainsi dans leurs dogmes doctrinales ; qu’après le quatrième siècle ».




WA EL HAMDOU LILAHHI RABI EL ALAMIN.