aimer jésus
aimer jesus
jésus christ
Jesus
Paroles de Cœur
Toi qui cherche la vérité
Dieu vous aime ?
Histoire du christianisme
La chronologie de l'église
Paul de tarse
L'influence païenne
Les conciles œcuméniques
 Sectes et hérésies
le coran parle aux chrétiens
Jésus dans le coran
Jésus fils de dieu , dieu?
 La bonne voie
 Jésus crucifié??
La trinité
Oh gens du livre !!
Ceux qui croient..
La trinité
L'histoire de la trinité
 12 arguments contre la trinité
Réfutation logique de la trinité
 Réfutation par paroles du christ
Le saint esprit
Ce qu'en dit l'islam
Jésus: divin?
 La bible : jésus n'est pas dieu
 Les fils de dieu dans la bible
 Les passages interprétés
 Et les miracles?
 Questions logiques
Ce qu'en dit l'islam
La bible :Parole de dieu?
Qui a écrit les Evangiles ?
L'altération des manuscrits
Les manuscrits de la bible
Une parole inspirée ?
Catholique ou protestante
Les livres perdus de la bible
 Contradictions dans la bible
 Erreurs dans la bible
 Altérations dans la bible
 Réponse aux allégations
Ce que dit le coran
Jésus fut il crucifié
Les récits divergeant
 Qui fut crucifié?
messie témoignage de manuscrits
 La dogme du péché Original
Le péché et le salut en islam
Missionnaires reconvertis
 L'Abbé jean marie Duchemin
 Pasteur Yussuf Estes
Prédicateur  Wadie Ahmed
Ali ramadan Najil
 Sylie 
Martina habib
jésus Un jeune Kabyle
Autres
L'évangile de Barnabas
Qui est Barnabé
 Texte intégral de l'evangile
 Réponse aux accussations
Ceci est la vérité
Un vrai prophète selon la bible
 Les miracles du coran1
 Les miracles du coran2
 Les miracles du prophète
 Prédictions réalisées
 Mohammed dans la bible
 Les valeurs du prophète
 L'expansion de l'islam
Réponse Aux Désinformations
Désinformations sur le coran
Désinformations sur le prophète
Islam et terrorisme
La femme en islam
La legislation en islam

Secrours Islamique

 
  Document sans titre

Comment Le Coran Nous est parvenu sans aucune modification

En vérité c'est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c'est Nous qui en sommes gardien. (Coran 15.9)

 

 

1)Correction d'une désinformation : est ce vrai que le coran n'a été rassemblé que 15 ans après le prophète ?

2) Question : quel sont les manuscrits les plus anciens du coran dont on dispose ?

3) Quand et comment le coran fut il rassemblé :


1) Correction d'un désinformation : est ce vrai que le coran n'a été rassemblé qu'au temps du khalife Othman (cad 15 ans après le prophète )?

Ces allégations sont incorrectes et dénotent une grande ignorance des faits. En effet, les copies préparées par Uthmân n'ont pas été les premières copies du Coran. Elles n'avaient pour objectif que de parer à une incompréhension grandissante de certains musulmans face aux divergences de lecture .

Le premier rassemblement du Coran fut effectué au temps du khalife abu bakr , cad juste après laa mort du prophète sws , on détaillera cela par la suite .


 

2) Question : quel sont les manuscrits les plus anciens du coran dont on dispose aujourdh'ui?

Plusieurs copies du coran existent aujourd'hui dans les musées , les plus anciennes datent du premier siècle de l'hégire , certains sont attribués au khalif othman ( après le rassemblement du coran au temps du khalife othman des copies (environ 5) furent envoyées à différents endroits : l'egypte , l'iraq....) certains autres sont retrouvé dernièrement , notement les manuscrits de sanaa au yemen .

Ces manuscrits correspondent exactement au coran qui circule aujourdh'ui dans des millions de maisons à travers le monde .

l'étude de ces manuscrits est trés important car leur fidélité au Coran que nous connaissons de nos jours ruine les théories orientalistes développées sur le thème de la constitution tardive du Coran ou sur l'altération de son texte.

parmi les manusrits connu on peu citer :

La Copie du musée de musée topkapi: Elle est aujourd'hui en Turquie (le musée topkapi )et daterait des années 650 [Uthman est mort assassiné en 656]. Des expertises ont confirmé le caractère plausible de cette datation (cliquez ici pour voir la description et quelques images de c manuscrit)

La copie de la Mosquee de l'imam hussein : Cette copie aussi date du premier siecle de l'hégire , elle est parmi les copies les plus anciennes. (cliquez ici pour des images et sa desciption).

Le manusrit de Samarqand:Une ancienne copie du Coran existe également à Tachkent, en Ouzbékistan Elle date du premier siecle de l'hégire , il y a de fortes chances qu'elle soit parmi les manuscrits de Othman qui furent envoyés à travaers le monde (othman a envoyé 5 copies vers differents endroits)Cliquez ici pour voir les informations sur cette copie du manuscrit .

D'autres fragments anciens existent de façon éparpillée à travers les musées du monde en Syrie, en Egypte, en Afrique du Nord, par exemple :

Les manuscrits de la bibliotheque nationale de france : parmi eux on cite un mùanuscrit trouvé trés recemnt datant entre 650 et 660 après jc , il correspond exactement au coran qu'on lit de nos jours (cliquez ici pour plus d'informations)

les manuscrits de sana3a :datant d'environ 680 cliquz ici pour quelques images

Manuscrits datant de l'an 107 , se trouvant dans la bibliotheque nationale egyptienne.Cliquez ici pour voir sa description

les manuscrits datant du premier siecle se trouvant à "beit al quran " a menam au bahrein : cliquez ici pour un scrip

Pour plus d'informations , consultez ke site : islamic-awarness


Le coran à travers le temps :

Le Coran au temps du prophète :

La tradition orale :

Du vivant même du Prophète, au fur et à mesure de sa révélation, le Coran est conservé dans les mémoires des hommes et récité chaque jour dans les 5 prières obligatoires. plusieurs compagnons apprenaient la révélation par coeur et l'enseignaient. Certes, la tradition orale a joué un grand rôle dans la préservation du Coran, mais le Coran fut également écrit dès l'époque du prophète Muhammad ...

l'écriture du coran au temps du prophète :

Dès qu'il recevait une révélation, le prophète la mémorisait, d'abord, en présence de l'ange Jibrîl (Gabriel), puis il en faisait, tout de suite, part aux compagnons dont beaucoup se penchaient sur sa mémorisation.il faisait appel à des scribes (29 compagnons s'était relayés sur cette tâche) pour leur dicter la nouvelle révélation. Il leur demandait, enfin, de lire ce qu'ils avaient noté, afin de corriger les fautes éventuelles de ces copistes.

Le coran fut écrit et préservé sous diverses formes. Certaines d'entre elles furent peu orthodoxes comme cet cet os de chameau .

Uthman, le troisième calife qui justement est à l'origine des copies coraniques que l'on prétend être les premières traces écrites du Coran, racontait : "Lorsque plusieurs versets étaient révélés au Prophète, celui-ci appelait des personnes sachant écrire et leur disait : "Placez ces versets dans telle sourate, celle où sont mentionnés tels et tels sujets". Et lorsqu'un verset lui était révélé, il leur disait : "Placez ce verset dans telle sourate, dans laquelle sont mentionnés tels et tels sujets"" (rapporté par Abû Dâoûd et At-Tirmidhî, authentifié par Ibn Hibbân : cf. Fat'h ul-bârî , tome 9 p. 29)

 

 

Le Coran à l'époque du premier Calife Abou Bakr (632-634/11-13 H.)

Dans les 2 ans qui suivent la mort du Prophète,Le recensement de l'intégralité du texte coranique a été effectué sous le premier calife Abû Bakr (632-634). Celui-ci, conseillé par Umar qu'effraie La mort de nombreux compagnons connaissant le Coran par coeur lors des "Houroûb ar-ridda" (batailles de l'anathème) qui avait éclaté dès le début du règne du calife Abou Bakr .

Le Calife confia donc la tâche à un jeune compagnon Zayd ibn thâbit qui était, à la fois, l'un des scribes et l'un de ceux qui avaient mémorisé le Coran en entier. Il lui fixa également la méthode de travail suivante :

  • Vérifier, pour chaque document écrit, s'il a été bel et bien écrit en présence du Prophète ( ). Et ce en demandant la confirmation de deux témoins occulaires. Faute de quoi, le document ne peut être retenu comme base pour le recopiage du Coran
  • Confronter l'écrit, reconnu valable, avec la mémorisation de ceux qui connaissaient le mieux le Coran par coeur (al-Qourrâ)


Un an plus tard, environ, Zayd remis le fruit de son travail au Calife. Une copie assemblée sur des feuillets(sahifa).
C'est donc ici, dans les 2 ans qui suivent la mort du Prophète (et non 20 ans après), sous le califat de Abû Bakr, que le texte coranique est redigé dans son intégralité dans une même copie (il s'agit de l'ensemble des feuillets).

La copie va être gardée par les califes successifs (Abou Bakr, puis 'Omar), qui sont confiés à la garde de Abû Bakr lui-même. Après la mort de ce dernier, le deuxième calife, Umar (634-644) les reçoit. Après sa mort, ils sont confiés à sa fille Hafsa, veuve du Prophète.

(Tous ces éléments sont rapportés par Al-Bukhârî, n° 4701. Voir également Fath ul-bârî tome 9 pp. 19-20, et Al-Itqân , pp. 184-185.)

 

Le Coran à l'époque du 3ème Calife 'Othmâne (643-655/23-35 H.)

Sous le califat de Uthman, troisième calife (644-656), le territoire musulman s'est considérablement agrandi et Les convertis de chaque région ont appris des passages du Coran auprès du ou des çahaba (compagnons du prophète Muhammad ) installés chez eux.

De nouveaux problèmes surgissent : , il existe des variantes de prononciations entre les lectures des différents çahaba, car la lecture du Coran leur a été ainsi enseignée par le Prophète ( ) lui même.

Le calife Uthmân décide alors d'officialiser un type unique d'écriture du texte coranique et d'établir une classification unique des sourates les unes par rapport aux autres. il décida de charger une commission de quatre membres, présidée par Zayd ibn Thâbit, de reproduire plusieurs exemplaires de la copie gardée jusque là par Hafsa en y intégrant les différentes variantes de lecture. Chaque exemplaire fût envoyé à une province, accompagné d'un enseignant, parmi les çahaba, connaissant le Coran par coeur. Et cela se passait en l'an 25 de l'hégire, soit 15 ans (et non 20 ans) après la mort du Prophète (sur lui la paix).

Ceci fait, et afin d'éviter toute éventualité de divergence ou de confusion ultérieure, il ordonna à tout les détenteurs de copies personnelles (complètes ou partielles) du Coran de les détruire.

Les copies du Coran écrites de nos jours suivent toujours mot pour mot et lettre pour lettre cette écriture des copies d'Uthman, écriture justement nommée "ar-rasm al-uthmanî".

(Tous ces éléments sont rapportés par Al-Bukhârî, n° 4702.)

 

 

Evolution de l'écriture du Coran.

L'orthographe des copies du Coran faites par la commission présidée par Zeyd ibnou Thabit à la demande du Calife Othmane, ne présentait, rappelons le, aucun signe diacritique ni symbole de voyelles.

Dès le premier siècle de l'hégire (7ème siècle de l'ère chrétienne), Et Afin de rendre la récitation des copies coraniques plus facile, d'autant plus qu'on assiste à la conversion à l'islam de nouvelles populations, non-arabophones, qui ne peuvent pas réciter un texte arabe non vocalisé. des signes diacritiques (points distinguant des lettres) et des symboles de voyelles ont été introduits. Cette amélioration a été faite par étapes successives. Malgré l'intérêt et la nécessité de cette oeuvre elle ne s'est pas faite sans hésitation. Car des savants débattirent jusqu'au du 4ème sièclede l'Hégire (9ème siècle de l'ère chrétienne) au sujet de sa légalité. Certains y voyaient une forme d'hérésie (Bid'a)! Avec le temps, cette crainte de "déformer" le Coran par l'introduction des signes diacritiques fût dépassée par une autre crainte que des gens finissent par réciter le Coran d'une manière erronée faute de signes.

Il est à remarquer que toutes ces améliorations avaient connu, au début, le rejet de certains savants, puis leur utilité d'une part et l'absence de risque par rapport au texte coranique d'autre part les ont rendu unanimement admises.

 

Sources : www.maison-islam.com,www.islamic-awareness.com,www.fleur-islam.com,www.infoislam.ca