Ali Ramadan Najeel

Chrétien fanatique, et chef chadien , choisit le sentier d'Allah


C'est une histoire merveilleuse que je vous propose de lire, celle d'un Chrétien fanatique qu'Allah a guidé sur la voie de la vérité, sur la voie de l'Islam. Il est devenu un Da'iyahs important dans le continent Africain. Quand nous nous sommes rendus auprès de lui, il lança la conversation sans même que nous ayons eu le temps de poser nos questions. Il nous raconta entièrement son histoire. Son nom est Ali Ramadan Najeeli, le Chef de Qindi l'une des provinces du Tchad.

Chrétien fanatique, il détestait les Musulmans et il les aurait brûlé vif s'il avait pu.
Il dit: J'étais perdu et confus jusqu'à ce que je sois devenu Musulman en 1977 par le biais d'un shaykh nigérien qui faisait la Dahwa. Par ses méthodes et les preuves indiscutables qu'il apportait, il réussit à convaincre les gens de notre région à adhérer à l'Islam. J'avais vu beaucoup de prêcheurs Soufi dans le passé. Ils venaient dans notre région et nous disaient que l'une des conditions pour entrer dans l'Islam était de donner des cadeaux tel que fruits, bétails et vêtements. Face à ce comportement de ce Soufi, les gens restèrent fermés à l'Islam considérant que cette religion les exploiterait.

Bien plus tard après cette histoire et suite à la visite du shaykh Salafi nigérien, nous vîmes ce qu'était le vrai visage de l'Islam. Il nous prouva que ce qu'avait exigé les précédents « Dah'iya » était sans fondement aucun. Il nous expliqua la façon dont les Idolâtres avaient agi en offrant pouvoir et richesse au Messager d'Allah (saw), mais qu'il avait refusé car cela était contraire au Message, il nous conta la dahwa que le Prophète (saw) mena pendant plusieurs années contre les Associateurs en supportant leurs insultes et les tourments jusqu'à la victoire et à la propagation du Message partout dans le monde. Après tout ce qu'il nous avait dit, et après plusieurs mois de dahwa, il réussit à nous convaincre et à nous faire accepter l'Islam, et nous entrâmes, de plein gré, dans cette religion. Nous devînmes Musulmans, en embrassant une religion dans laquelle nous adorerions Allah en toute sincérité, en lui vouant un culte exclusif, sans l'associer avec des hommes ou idoles qui nous rapprocheraient soit disant d'Allah et en nous écartant de la magie et des diables.

Je devins avec les autres un Musulman. Parmi ceux-ci figurait mon père qui était le Sultan de la région de Maaheem Tooki Qindi. Après que mon père fut Musulman, il me dit, à partir de ce jour, tu appartiens à l'Islam, tu resteras auprès de ce Shaykh qui nous a appris l'Islam et tu le serviras. Mon père dit au Shaykh : Je vous laisse ce garçon par amour pour Allah, et pour qu'il serve l'Islam.

Je partis donc avec lui au Nigeria et je restai à son service pendant 6 ans durant lesquelles, il m'enseigna l'Islam. Je recevais de sa part une attestation qui faisait de moi un Da'iyah,
A la fin de ces six années, il m'enjoint de rester avec lui et de travailler au Nigeria, je lui répondais par un verset que j'avais lu dans le Coran :

« Et avertit les gens qui te sont le plus proche". [s26/v214].

Comment êtes vous devenu le Sultan de cette région?

Je suis devenu le Sultan après le décès de mon père. Après avoir appelé les gens dans la région à l'Islam pendant deux années, 4 722 personnes de la tribu Saraqolai dont 14 prêtres chrétiens devinrent Musulmans. Dès lors, la confrontation avec les missionnaires Chrétiens dans le sud du Tchad commença. Ils essayèrent de détruire l'appel à l'Islam et de reconvertir les Musulmans et pour cela, ils utilisèrent plusieurs méthodes. Ils considérait l'appel à l'Islam comme un ennemi qui menaçait l'effondrement de la présence chrétienne dans la région. Ils me proposèrent argent et femmes. Ils étaient prêts à m'offrir une maison et une ferme à condition que je redevienne Chrétien. Ils voulaient que j'utilise leur méthodes sur le grand nombre de gens qui était devenu Musulman. Ce qui les ennuyait, et malgré les grands moyens dont ils disposaient, il n'avaient pas eu les résultats que j'avais obtenu dans le sud du Tchad. Face à cela, le gouvernement tchadien me nomma membre du Haut Comité sur les Affaires Islamiques dans la République du Tchad. Bien entendu, en dépit de toutes les offres que j'avais refusé de la part des missionnaires chrétiens, ces derniers incitèrent les animistes à provoquer les Musulmans dans le sud, mais leurs efforts furent voués à l'échec.

Comment s'est fait votre visite à Mekka ?

L'organisation de Dahwa Islamique m'a donné une aide pour accomplir le Hajj. Quand j'ai visité Makkah et que j'ai vu en ce lieu, les Musulmans, blanc et noir, sans différence aucune, tous portant les mêmes vêtements et étant à situation égale, je ne pouvais de cesser de pleurer. J'avais personne de ma famille avec moi, cependant je ressentais que tous les gens autour de moi étaient ma famille et mes frères. Cela augmenta ma détermination à m'efforcer plus sérieusement dans le chemin de la da'wah, et de vouloir guider d'autres gens à cette grande religion et de ne pas garder pour moi même ce bonheur spirituel et cela afin de sauver le reste de mes frères de la ruine et du Feu de l'Enfer. Je décidai de commencer ma dahwa dans mon propre pays : le Tchad.

Quelles sont vos relations avec les centres Islamiques, et comment se développent ils ?

Après mon retour du Hajj, je décidais de créer des centres Islamiques qui seraient à la fois pour les Musulmans des mosquées et des écoles. Wal hamdoulillahi j'ai pu ouvrir 12 mosquées et construire une école pour les enfants Musulmans. Nous avons aussi creusé 12 puits pour les Musulmans dans la région de Qindi. J'ai aussi travaillé pour ouvrir une fondation pour la formation de Daiyahs. Au commencement mon but était de répandre l'islam avec ses enseignements, la morale et le bon comportement, l'apprentissage de l'arabe, d'établir des cercles de l'étude pour apprendre le Qur'aan et Sunnah et cela a été réalisé wal hamdou lillahi.

Vous avez dit que les Chrétiens étaient un grand obstacle à affronter. Pouvez vous citer quelques problèmes que vous avez rencontrés ?

Il y a beaucoup d'obstacles que l'on rencontre dans la dahwa dans le sud du Tchad. Les obstacles principaux sont matériels, Pour beaucoup, les Musulmans sont pauvres et ne mangent pas à leur faim tous les jours. Beaucoup de ceux qui sont devenus Musulmans n'arrivent même pas à couvrir leur 'awrah (partie qui doit être vêtue ou couverte) quand ils prient. La région souffre aussi d'un manque de routes et il n'y a aucun moyen de transport pour entrer dans les régions animistes primitives afin d'accomplir correctement la da'wah dans ces villages où la plupart des gens sont Chrétiens. Nous souffrons, malheureusement, d'un manque de da'iyahs compétents. Beaucoup de Musulmans savent peu de choses sur la Chahada (attestation de foi). Au contraire, la réussite des missionnaires chrétiens reposent essentiellement sur cet aspect matériel et ressources dont ils disposent. Les efforts des missionnaires restent le plus grand obstacle que nous rencontrons dans cette région. Quand le Pape, lors de sa tournée africaine, visita la région de Qinda. A la fin de sa tournée, il rencontra des missionnaires européens et mis sur place un vaste plan de christianisation de la région. Pour arriver à ses fins, il envoya beaucoup de missionnaires de plusieurs pays Européens, et leur fournit l'argent nécessaire pour amener à bien ce projet. Ils ont aussi annoncé qu'ils construiraient plusieurs églises dans la région. Un des missionnaires Italiens m'a même dit que cette région redeviendrait chrétienne en 2002. Chaque mois ils organisent des festivals locaux où ils offrent nourriture, boisson et assistance aux animistes et ils les invitent au Christianisme. Ils visitent aussi les orphelinats et les refuges qu'ils financent pour christianiser les enfants. Ils sont très rusés : ils travaillent au nom de la Croix Rouge et donnent même aux femmes des médicaments afin de les rendre stérile. C'est l'un de leurs moyens pour limiter le nombre de Musulmans dans le but de mettre fin à l'Islam au Tchad.

Qu'avez-vous trouvé en entrant dans l'Islam ?

J'ai découvert la douceur de l'Islam, et personne ne peut contester qu'elle est la religion d'égalité et de justice. Il n'y a aucune distinction entre une personne et une autre, entre riche et pauvre, exceptez si ce n'est la taqwa (piété). Tout le monde retournera à Allah et tout le monde est esclave d'Allah.
Mon conseil à tous les Musulmans, s'ils veulent voir l'Islam prédominer, est qu'ils devraient suivre l'Islam pas seulement dans leurs paroles mais dans leur façon d'agir. Ceci sera une façon de répandre l'Islam. Les autres (religions) ne possèdent pas ces bonnes caractéristiques et cette conduite. Et cela est une raison qui fait que les hommes se sentent plus facilement attirés à lui (à l'Islam) et l'embrassent. L'islam prédomine et a prédominé partout, parce qu'il contient un grand trésor, hauts en enseignements et leçons pour le genre humain. Cela est encore mal connu et doit être révélé à toute l'humanité. Cela est réalisable si nous adhérons à l'Islam en suivant ses enseignements comme cela est cité dans le Qur'aan et les Hadiths.

Source : http :www.islam-qa.com
Traduit de l'anglais par Acei-web
http://web.logipro.com/acei