aimer jésus
aimer jesus
jésus christ dieu existe t il
Jesus
bible
islam
jesus
christianisme

Paroles de Cœur
Toi qui cherche la vérité
Dieu vous aime ?
Histoire du christianisme
La chronologie de l'église
Paul de tarse
L'influence païenne
Les conciles œcuméniques
 Sectes et hérésies
le coran parle aux chrétiens
Oh gens du livre !!
Histoire de Jésus dans le coran
Jésus, un Dieu ou un prophète?
Jésus, fils de Dieu ?
La trinité
 Jésus crucifié??
 Le péché et la rédemption
 La voie du paradis
La trinité
L'histoire de la trinité
 12 arguments contre la trinité
Réfutation logique de la trinité
 Réfutation par paroles du christ
Le saint esprit
Ce qu'en dit l'islam
Jésus: divin?
 La bible : jésus n'est pas Dieu
 Les fils de Dieu dans la bible
 Les passages interprétés
 Et les miracles?
 Questions logiques
Ce qu'en dit l'islam
La bible :Parole de dieu?
Qui a écrit les Evangiles ?
L'altération des manuscrits
Les manuscrits de la bible
Une parole inspirée ?
Catholique ou protestante
Les livres perdus de la bible
 Contradictions dans la bible
 Erreurs dans la bible
 Altérations dans la bible
 Réponse aux allégations
Ce que dit le coran
Jésus fut il crucifié
Les récits divergeant
 Qui fut crucifié?
messie témoignage de manuscrits
 La dogme du péché Original
Le péché et le salut en islam
Missionnaires reconvertis
 L'Abbé jean marie Duchemin
 Pasteur Yussuf Estes
Prédicateur  Wadie Ahmed
Ali ramadan Najil
 Sylie 
Martina habib
jésus Un jeune Kabyle
Autres
L'évangile de Barnabas
Qui est Barnabé
 Texte intégral de l'évangile
 Réponse aux accusations
Ceci est la vérité
Un vrai prophète selon la bible
 Les miracles du coran1
 Les miracles du coran2
 Les miracles du prophète
 Prédictions réalisées
 Mohammed dans la bible
 Les valeurs du prophète
 L'expansion de l'islam
Réponse Aux Désinformations
Désinformations sur le coran
Désinformations sur le prophète
Islam et terrorisme
La femme en islam
La legislation en islam

Secrours Islamique

 
  Document sans titre
LA CHUTE
Tiré du livre J'étais chrétien :  cheminement d'un jeune Kabyle


Note : ce récit est tiré du livre : j'étais chrétien , d'un jeune kabyle converti au christianisme , puis revenu à l'islam par la guidée de Dieu  LA CHUTE
Comme je l'avais déjà souligné auparavant, la bible était pour moi comme « le sein d'une mère pour un bébé ». Je la lisais, la scrutais minutieusement, car méditer la parole de Dieu est plus qu'un devoir. Tellement mes lectures étaient répétées, le nouveau testament m'était devenu familier comme ma poche, je connaissais même des versets et des passages par cœur. C'était au cours de mes lectures que je rencontrais parfois des versets ou des passages que j'avais du mal à saisir, ou plus exactement, à coordonner. Ils avaient causé un trouble dans mon cœur. J'en cite quelques exemples :

- Jésus est mort pour tous les péchés, donc tous les péchés sont pardonnes. Comment se fait-il que celui qui pèche ou blasphème contre le Saint-Esprit est coupable d'un péché éternel ?! (Marc :3 V.29), et il n'est point pardonné ?!(Mat : 12(v31.32).

- Dans ce même passage Jésus (P.S.L) insiste sur le fait que tout blasphème contre Jésus est pardonné, mais pas contre le Saint-Esprit, pourquoi donc cette différence entre les personnes de la trinité, alors qu'elles sont toutes égales ?!

- Je n'arrivais pas à admettre comment Jésus (P.S.L) "Qui est Dieu" ne sait pas quand aura lieu l'heure, mais le père seul le sait ! n'est ce pas que Dieu est omniscient (Mat :24 V.36).

- Un homme demanda à Jésus : « Bon maître, que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle ? Avant que Jésus (P.S.L) ne lui dise ce qu'il devrait faire, il lui fit cette remarque : "pourquoi m'appelles-tu: bon ? personne n 'est bon, si ce n 'est ' Dieu seul" » (Marc : 10V17.12). Jésus (P.S.L) déclare que c'est Dieu seul qui est bon. Donc Jésus certifie qu'il ne fait aucunement partie de la divinité ! !

- Jésus criait sur la croix avant de mourir : « mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? » (Marc 15:V.34). Selon ma foi, "Jésus (P.S.L) est Dieu", pourquoi appelait-il alors "mon Dieu" ?! Un Dieu a t-il un Dieu ?! et puis comment criait-il à Dieu qui l'avait abandonné, alors qu'il est lui-même Dieu ?!

- Cela m'étonnait de trouver dans la bible, la parole de Dieu, des passages ou des mots entre crochets: [...], comme l'exemple de (Me :16V. 9-20), ce qui est pire c'est les paroles du commentateur en bas de la page (selon la bible : « Nouvelle Version Second Révisée »), on lit : « X les versets 9-20 se trouvent dans plusieurs manuscrits mais manquent dans d'autres. Certains manuscrits secondaires ont à la place, ou en plus, une finale différente » ; est-ce cela la parole de Dieu ?!

- Notre enseignement sur la trinité est clair, le père, le fils, le Saint-Esprit sont égaux. Comment alors comprendre cette égalité quand on entend Jésus (P.S.L) dire : « Car le père est plus grand que moi » (Jean 14V.28).

  • Dans la prière Sacerdotale (Jean: 17V.3) Jésus (P.S.L) est donc seul avec "le père", c'est le moment ou jamais où la trinité se révèle et s'explique d'elle-même, mais à ma grande surprise je lisais : « Or, la vie éternelle, c 'est qu 'il te connaisse toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus christ ». N'est ce pas que la vie éternelle c'est de croire à la mort et à la résurrection de Jésus ?! Comment se fait-il alors que Jésus (P.S.L) déclare que la vie éternelle est de connaître Dieu seul.

- Ça m'étonnait de lire que Jésus (P.S.L) se met à point égal avec les hommes, et nie son caractère divin quand il dit : « ... Mais va vers mes frères, et dis-leur que je monte vers mon père et votre père, vers mon Dieu et votre Dieu ».

- J'étais choqué à la mort de Ananias et Saphira (Ac 5 :V.1-11), certes ils ont péchés, mais au lieu de les avertir et de leur demander de se repentir, voilà que l'apôtre Pierre les condamne, et ils moururent directement. Jésus n'est-il pas mort pour tous les péchés ?! Ne disait-il pas : « le fils de l'homme est venu non pour perdre les âmes des hommes, mai s pour les sauver » (Le : 9V. 5 6).

- En lisant les quatre évangiles sur le chapitre de la résurrection de Jésus, je trouvais les récits différents les uns des autres, je ne savais qui croire.

Au début, je n'avais pas fait attention à ce genre d'anomalies, je me disais que le problème est dans ma mauvaise compréhension des écritures et puis comme disent les chrétiens, le Saint-Esprit me les fera certainement comprendre !

Etant sincère dans mon engagement, je ne pouvais pas me permettre de douter de ma foi et de mon livre sacré, même si ce genre de versets me ramenait le doute. Je croyais que c'était Satan qui tentait de me faire fléchir. En effet, Jésus \P.S.L) fut aussi tenté par Satan par le biais des écritures (Mt :4.V1-11). Alors, j'invoquais le nom de Jésus pour le chasser hors de moi, car le doute est l'ennemi de la foi. Je retrouvais souvent la paix dans mon cœur, mais à un moment donné, je renouais avec le doute. C'était comme un brouillard qui couvre et cache tout, -et qui une fois passé, la réalité surgit et se montre, c'était ainsi que je chassais le doute, le temps s'écoulait, les anomalies faisaient surface. « Chasser le naturel, il revient au galop ».

Cela me ramena beaucoup de tristesse avec le temps, la situation devenait insupportable. J'avoue que j'avais beaucoup souffert, le doute s'emparait peu à peu de moi, il était devenu pour moi une réalité à laquelle je devais faire face.

Ma foi commençait à être ébranlée, mon cœur tirait la sonnette d'alarme ! Le Dieu que j'adorais, le livre que je lisais étaient remis en cause. Je ne pouvais pas le confesser à mes frères, étant donné que c'était moi-même qui rassurais ceux qui doutaient ! Et pourtant, un jour, j'avais essayé de le faire. Je me souviens, en téléphonant à un frère chrétien, je lui disais que ça n'allait pas bien en moi, il me conseilla de me repentir et de revenir aux commandements du Maître (Jésus P.S.L), je lui répondis que je n'avais pas de problème avec le commandement, mais mon problème était plutôt « le Maître » lui-même !

Combien de fois je" m'étais agenouillé, priant, pleurant et suppliant "Jésus" de m'aider à m'en sortir de cette crise et de m'éclairer. Je n'étais jamais prêt à abandonner ma foi, j'étais tenace, quoi qu'il en était, j'aimais Jésus, ce n'était pas facile de l'abandonner après tout ce que j'avais vécu. Un chrétien sincère comprend bien cela !

Ce qui augmentait mon inquiétude, c'était l'existence de plusieurs bibles différentes les unes des autres, ce qui fait également plusieurs sectes. Je me demandais si je possédais la bonne bible, le véritable message de Dieu, et si aussi j'étais dans la bonne secte !

De jour en jour, je me retrouvais très solitaire à l'intérieur de moi-même, le trouble et le chagrin étaient ma compagnie, je souffrais beaucoup en silence, ce furent les moments les plus difficiles de ma vie. Bref c'était : « la chute ».

Je ne pouvais plus supporter davantage, cela me dépassait, je me disais alors qu'il était temps de faire face à la réalité et de l'accepter telle qu'elle était. Je devais faire quelque chose je me disais que je n'avais pas le choix : soit j'étais sur le chemin de la vérité, soit j'étais sur la voie de l'égarement et je devais me repentir et cesser de me mentir à moi-même et aux autres. En tout état de cause, les deux cas restaient à vérifier.

J'avais réuni tout ce qui parlait et expliquait la bible, surtout la trinité. Mais cela n'avait presque pas apporté quelque chose de nouveau à mes connaissances, et n'avait pas apaisé mon trouble. Et d'un autre coté, je pris tout ce qui apportait une critique à la bible, je lus deux fois le fameux livre de Maurice Bucaille : "la bible, le Coran et la science", je lus aussi les livres de Ahmed Deedat tel que : "la bible est-elle la parole de Dieu?", "Jésus est-il Dieu?"... Aussi, un livre de Ibn Qayim Djouzia : "la guidance des perplexes, les juifs et les chrétiens", et un livre dont je ne me rappelle pas l'auteur, intitulé : "Hommage à la gloire de Dieu".

J'avoue qu'à la lecture de ces livres, mon choc fut plus grand, et mon angoisse fut plus profonde parce que je tenais toujours à ma foi, qui était devenue très fragile. Grâce à ces livres, je pris connaissance dS beaucoup d'erreurs et de contradiction dans la bible, elles étaient indiscutables et irrévocables. Je cite ici une série de référence dont je ne fais pas le commentaire, et je laisse le soin au lecteur de vérifier :

1°) Ainsi furent achevés le ciel, la terre et toute leur armée -2- le septième jour toute l'œuvre que Dieu avait faite était achevée, et il se reposa au septième jour de toute l'œuvre qu'il avait faite. -3-Dieu bénit le septième jour et le sanctifia, car en ce jour Dieu s'était reposé de toute l'œuvre qu'il avait créé [Gn 2 V (1-3)].

2°) Alors l'Eternel dit : Mon Esprit ne restera pas toujours dans l'homme, car celui-ci n'est que chair et ses jour s seront de 120 ans [Gn 6 V(3)] .

Ce qui contredit [Gn 11 V (10-26)] où il cite que l'homme vit plus de 120 ans.

3°) L'Etemel vit que la méchanceté de l'homme était grande sur la terre, et que chaque jour ne concevait que des pensées mauvaises. L'Eternel regretta d'avoir fait l'homme sur la terre, et son cœur fut affligé. [Gn 6 (5-6)].

4°) L'Eternel dit à Abram : sache que tes descendants seront des immigrants dans un pays qui ne sera pas le leur ; ils y seront escla\>es, et on les maltraitera pendant quatre cents ans. [Gn 1 5

Ce qui contredit [Gn 12 V 40] : Le séjour que les Israélites firent en Egypte fut de 430 ans. [Ex 12 V(40) ].

5°) Loth monta de Tsoar pour habiter avec ses deux filles dans la montagne, car il craignait de rester à Tsoar . Il habita dans une caverne. Alors l'aînée dit à la cadette: notre père est vieux, et il n'y a point d'homme dans le pays pour venir vers nous selon l'usage naturel, viens, faisons boire du vin à notre père et couchons avec lui, afin de donner une descendance à notre père.

Elles firent donc boire du vin à leur père cette nuit-là, et l'aînée alla coucher avec son père : il n'avait sa connaissance ni quand elle se coucha, ni quand elle se leva.

... Les deux filles de Loth devinrent enceintes de leur père. L'aînée enfanta un fils qu'elle appela Moab : C'est le père de Moabites ... La cadette enfanta aussi un fils, qu'elle appela du nom de Ben-Ammi c'est le père des Ammonites ...!!! [Gn 19 V(30-38].

Est-il de cette façon qu'agit les prophètes qui sont un modèle pour l'humanité ?!

6°) Jacob resta seul. Alors un homme se battit avec lui jusqu'au lever de l'aurore. Voyant qu'il ne pouvait le vaincre, il le frappa a l'articulation de la hanche; et l'articulation de la hanche de Jaco * se démit pendant qu'il se battait avec lui. L'homme dit : Laisse-tri' partir, car l'aurore se lève. (Jacob) répondit: Je ne te laisserai point partir sans que tu me bénisses.

L'homme lui dit: Quel est ton nom ? Il répondit: Jacob, (l'homme) reprit: Jacob ne sera plus le nom qu'on te donnera, mais Israël ; car tu as lutté avec Dieu et avec des hommes et tu as été vainqueur [Gn 32V(25-29)] !!??

7°) Jvda l'a vit et l'a prit pour une prostituée, parce qu'elle avait le visage couvert. Il l'aborda sur le chemin et dit: Allons, je vais venir vers toi. Car il n'avait pas recomm que c'était sa belle fille. Elle dit : Que me donneras-tu pour venir vers moi ? Il répondit : je t'enverrai un chevreau de mon petit bétail... Il (les) lui donna. Puis il vint vers elle, et elle devint enceinte de lui [Gn 38V(15-18)].

8°) Tu ne te prosterneras pas devant elles, et tu ne leur rendras pas de culte, car moi l'Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux qui punis la faute des pères sur les fils jusqu'à la troisième et à la quatrième (génération) de ceux qui me haïssent, et qui use de bienveillance jusqu'à mille (génération) envers ceux qui m'aiment et qui gardent mes commandements. [Ex 20 V (5-6)].

Ce qui contredit [Ez 18V(20)] : L'âme qui pèche, c'est celle qui mourra. Un fils ne supportera pas (le poids de) la faute de son père, et un père ne supportera pas (le poids de) la faute de son fils. im justice du Juste sera sur lui, et la méchanceté du méchant sera sur lui.

9°) David lui prit 1.700 cavaliers et 20.000 fantassins; il coupa la jarret à tous les chevaux de trait après en avoir conservé une centaine. [2S 8 V(4)].

Ce qui contredit [Ch 18 V(4)] : David lui prit mille charres, 7.000 cavaliers, et 20.000 fantassins; il coupa les jarrets à tous les chevaux de trait, après en avoir conservé une centaine.

10°) Les Syriens s'enfuirent devant Israël, et David leur tua (les troupes de) 700 chars et 4.000 cavaliers; il frappa aussi le chef de leur armée, Chobak, qui mourut là [2S 10V(18)].

Ce qui contredit [ICh 19 V(18)]: Et David leur tua (les troupes de) 7.000 chars et 40.000 hommes de pied, et il fit mourir Chophak, chef de l'année.

11°) La colère de l'Eternel s'enflamma de nouveau contre Israël, elle excita David contre eux en disant : Va, fais le recensement d'Israël et de Juda.

Ce qui contredit [ICh 21 V(l)] : Satan se dressa contre Israël et il excita David à faire le recensement d'Israël.

12°) Gad arriva chez David et lui rapporta ceci: Est-ce qu'il t'arrivera sept années de famine dans ton pays, ou bien trois mois de fuite devant tes adversaires qui te poursuivront, ou serait-ce trois jours de peste dans ton pays?...

Ce qui contredit [ICh 21 V(12)] : Accepte : ou bien trois années de famine ou ...

13°) Son épaisseur était d'un palme et son bord était façonné comme le bord d'une coupe en fleur de lis. Elle contenait 2.000 baths [1R 7V (26)].

Ce qui contredit [2Ch 4 V(5)] : Son épaisseur était d'un palme et son bord était façonné comme le bord d'une coupe en fleur de lis. Elle pouvait contenir 3.000 baths.

14°) Ahazia avait vingt deux ans lorsqu'il devint roi et il régna un an à Jérusalem [2R 8 V(26)].

Ce qui contredit [2R 22 V(2)]: Ahazia avait quarante deux ans lorsqu'il devint roi.

15°) Regarde, cher lecteur, comment le glorieux Seigneur est invoqué?!

O Lève-toi ! pourquoi dors-tu, Seigneur? Réveille-toiI Ne nous

rejette pas à jamais I

Pourquoi caches-tu ta face?

Pourquoi oublie-tu notre malheur et notre oppression?

Notre corps est attaché à la terre. Lève-toi pour nous secourir!

Délivre-nous à cause de ta bienveillance\ [ ps 44 V(24-27) ].

O La parole de l'Etemel me fat adressée en ces mots:

Fils d'homme, il y avait deux femmes, Filles d'une même mère, elles se sont prostituées en Égypte, elles se sont prostituées dans leur jeunesse; là-bas leur seins ont été pressés et là on a touché leur poitrine virginale. L'aînée s'appelait Ohola, et sa sœur Oholiba; elles étaient à moi, elles ont enfantés des fils et des filles. Quand à leur noms, Ohola, c'est Samarie; Oholiba c'est Jérusalem.

Ohola qui était à moi s'est prostituée... [ Ez 23 ].

Cela est-il réellement la parole de Dieu?! Osera-tu, cher lecteur, à réciter ce genre de parole à tes proches, par exemple?!

16°) Juds jeta les pièces d'argent dans le temple, se retira, et alla se pendre [Mt 27 V(5)].

Après avoir acquis un champ avec le salaire du crime, cet homme est tombé en avant, s'est brisé par le milieu, et toutes ses entrailles se sont répondues.

La chose a été si connue de tous les habitants de Jérusalem que ce champ a été appelé dans leur langue Hakeldamah, c'est-à-dire: champ du sang [Ac 1 VIS].

Ce qui contredit [ Mt 27 V(7)]: Et, après en avoir délibéré, ils achetèrent avec cet argent le diamp du potier, pour la sépulture des étrangers, c'est pourquoi ce champ a été appelé du sang jusqu'à ce jour.

1 7°) // leur recommanda de ne rien prendre pour la route, sinon un bâton seulement : ni pain, ni sac, ni monnaie dans la ceinture [ Me 6 V(8) ]. .

Ce qui contredit [ Le 9 V(3) ]: // leur dit : ne prenez rien pour le voyage ni bâton, ni sac, ni pain, ni argent, et n'ayez pas deux tuniques.

18°) //s arrivèrent à Jéricho, et lorsque Jésus en sortit avec ses disciples et une assez grande foule, un mendiant aveugle, Bartimée fils de Timée, était assis au bord du chemin [Me 10 V(46)].

Ce qui contredit [ Le 18 V(35) ]: Comme Jésus approchait de Jéricho, un aveugle était assis au bord du chemin et mendiait.

19°) Si c'est moi qui rends témoignage de moi-même, mon témoignage n'est pas vrai [Jn 5 V(31)].

Ce qui contredit [Jn 8 V(14)]: Jésus leur répondit : quoique je rende témoignage de moi-même, mon témoignage est vrai, ...

20°) Jésus lui dit: ne me touche pas; car je ne suis pas encore monté vers mon père. Mais va vers mes frères, et dis leur que je monte vers mon père et votre père, vers mon Dieu et votre Dieu [Jn 20

Ce qui contredit [ Jn 20 V(27) ]: Puis il dit à Thomas: Avance ici ton doigt, regarde mes mains, avance aussi ta main et mets-la dans mon coté; . . .

21°) Ils lui donnèrent à boire du vin mêlé de fiel, mais, quand il l'eut goûté, il ne voulut pas boire [Mt 27 V(34)].

Ce qui contredit [Me 15 V(23)]: Ils lui donnèrent à boire tin vin mêlé de myrrhe, mais il ne le prit pas.

22°) Et vers la neuvième heure, Jésus s'écria d'une voie forte: EU, Eh, iMma sabachtani? C'est-à-dire: Mon Dieu, mon Dieu pourquoi mas-tu abandonné? [ Mt 27V(46) ].

Ce qui contredit [ Jn 8 V(29) ] : Celui qui m'a envoyé est avec moi; il ne m'a pas laissé seul, parce que moi, je fais toujours ce qui lui est agréable.

23°) Les hommes qui voyageaient avec lui s'étaient arrêtés, muets de stupeur, ils entendaient la voie, mais ne voyaient personne [ Ac 9 V(7) ].

Ce qui contredit [ Ac 22 V(9) ]: Ceux qui étaient avec moi virent la lumière mais n'entendirent pas la voie de celui qui me parlait.

24°) Alors je dis: Que ferai-je Seigneur ? Et le Seigneur me dit: Lève-toi va à Damas, et là, on te dira tout ce qu'il t'est ordonné de faire... [Ac22V(10)].

Ce qui contredit [ Ac 26 V(16) ]: Mais lève-toi et tiens-toi sur tes pieds; car voici pourquoi je te suis apparu: Je te destine à être sennteur et témoin des choses que tu as vues [de moi] et de celles pour lesquelles je t'apparaîtrai.

Vous ne pouvez pas imaginer la grande souffrance que j'avais enduré après la découverte de ces anomalies dans la bible. C'était très dur pour moi d'accepter. Ma déception fut grande. Ma foi était remise en cause. Finalement, durant trois ans je faisais fausse piste, et mon espérance était vaine. Moi qui croyais être sur la cime, je réalisais que j'étais dans l'abîme. Moi qui croyais détenir la vérité voilà que ce n'était qu'un mensonge préfabriqué ou un message originel falsifié par des esprits et des mains malsaines qui n'avaient pour seul objectif: tromper les hommes et les détourner de la vérité. Je me sentais couler à pic comme un bateau dans la mer, et je m'effondrais comme les deux bâtiments du World Trade Center après les attentats du 11 septembre. Je n'exagère pas, je vous assure. Je me disais comme Job, que Dieu me pardonne, : « Périsse le jour où je suis né ». Sans la grâce de Dieu, j'aurai déraillé. En marchant souvent seul dans la rue, je me posais une question presque comme un fou : « Qui est Dieu, et qui est Satan ?! ». C'était l'amalgame. En tout cas, j'avais la certitude que la bible était falsifiée et que la vérité était ailleurs.